Vicky Labesse - Tél. 06.50.59.92.54 - Adresse mail : labessevicky@auplaisirdapprendre.com

Ajouter au favoris
 
 
Connectez-vous



Connectez-vous pour accéder aux pages ou rubriques qui sont seulement réservées aux personnes inscrites.

Préparation au concours d'auxiliaire de puériculture - Le concours

Conditions d'inscription aux épreuves de sélection

  • Pour être admis à suivre les études conduisant au Diplôme d’Etat d’Auxiliaire de Puériculture, les candidats doivent être âgés de 17 ans au moins à la date de leur entrée en formation.
Aucune dispense d’âge n’est accordée et il n’est pas prévu d’âge limite supérieur.
  • Aucune condition de diplôme n’est requise pour se présenter aux épreuves écrites d’admissibilité.
  • Les épreuves de sélection comprennent 2 épreuves écrites d’admissibilité et une épreuve orale d’admission.

Nature des épreuves de sélection

A) Les épreuves écrites d’admissibilité se décomposent ainsi :

1. Une épreuve de culture générale, en lien avec le domaine sanitaire et social, comprenant deux parties (Durée : 2h00)

a) A partir d’un texte de culture générale d’une page maximum et portant sur un sujet d’actualité d’ordre sanitaire et social, le candidat doit :

  • dégager les idées principales du texte ;
  • commenter les aspects essentiels du sujet traité sur la base de deux questions au maximum.

Cette partie est notée sur 12 points.

b) Une série de dix questions à réponse courte :

  • cinq questions portant sur des notions élémentaires de biologie humaine ;
  • trois questions portant sur les quatre opérations numériques de base ;
  • deux questions d’exercices mathématiques de conversion.

Cette partie est notée sur 8 points.

2. Un test ayant pour objet d’évaluer les aptitudes suivantes (Durée 1h30) :

  • l’attention ;
  • le raisonnement logique ;
  • l’organisation.

Cette épreuve est notée sur 20 points.

Les candidats ayant présentés les deux épreuves écrites doivent, pour être déclarés admissibles, obtenir une note égale ou supérieure à 10 sur 20 à chacune d’entre elles.

Les candidats dispensés de l’épreuve de culture générale doivent, pour être admissibles, obtenir une note égale ou supérieure à 10 sur 20 au test.

Sont dispensés de l’épreuve écrite de culture générale :

  1. Les candidats titulaires d’un titre ou diplôme homologué au minimum de niveau IV (baccalauréat) ou enregistré à ce niveau au répertoire national des certifications professionnelles, délivré dans le système de formation initiale ou continue français ;
  2. Les candidats titulaires d’un titre ou diplôme du secteur sanitaire et social homologué au minimum de niveau V (CAP/BEP), délivré dans le système de formation initiale ou continue français ;
  3. Les candidats titulaires d’un titre ou diplôme étranger leur permettant d’accéder directement à des études universitaires dans le pays où il a été obtenu ;
  4. Les étudiants ayant suivi une première année d’études conduisant au diplôme d’état d’infirmier et n’ayant pas été admis en deuxième année.

B) L’épreuve orale d’admission, notée sur 20 points.

Cette épreuve se divise en deux parties et consiste en un entretien de vingt minutes maximum avec deux membres du jury, précédé de dix minutes de préparation :

  • Première partie :

Présentation d’un exposé à partir d’un thème relevant du domaine sanitaire et social et réponses à des questions.

  • Deuxième partie

Discussion avec le jury sur la connaissance et l’intérêt du candidat pour la profession d’auxiliaire de puériculture.

Une note inférieure à 10 sur 20 à cette épreuve est éliminatoire.

À l’issue de l’épreuve orale d’admission et au vu de la note obtenue à cette épreuve, le jury établit la liste de classement.

À la réussite du concours, vous intègrerez l'école d'auxiliaire de puériculture où vous suivrez une formation conduisant au Diplôme d’État d’Auxiliaire de Puériculture qui comporte environ 1 435 heures (10 mois) d’enseignement théorique et clinique, en institut et en stage.

L’enseignement en institut comprend huit modules, dispensés sous forme de cours magistraux, de travaux dirigés, de travaux de groupe et de séances d’apprentissages pratiques et gestuels. L’enseignement en stage est réalisé en milieu professionnel, que ce soit dans le secteur sanitaire, social ou médico-social, en établissement, et comprend six stages.

 
Ressources
Recherche sur ce site
Nos formations